La vie Communale

Horaires

Lundi 9 H - 12 H - 16 H - 18 H
Mardi 9 H - 12 H - Fermée au public
Mercredi 9 H - 12 H - Fermée au public
Jeudi 9 H - 12 H - 16 H - 18 H
Vendredi 9 H - 12 H - 16 H - 18 H
Samedi 10 H - 12 H - Fermée au public

Afin de faire face à des dépenses qu’une commune seule ne peut assumer,

la Loi a permis la création de Communautés de communes, sans condition de population

mais avec l’obligation que les communes soient limitrophes entre elles.

C’est ainsi que le 28 décembre 1993, la Communauté de communes de l’Orée de Bercé-Belinois était créée, 

regroupant ainsi 8 communes autour de projets communs.

C’est ce que l’on appelle un EPCI, ou établissement public de coopération intercommunale,

et regroupe près de 20.000 habitants.

Elle a une fiscalité dite « propre », 

c'est-à-dire qu’elle en mesure de lever directement l’impôt auprès des ménages, 

afin de procéder aux investissements nécessaires pour le développement économique du territoire 

et le bien-être de ses habitants.

 

Les communes du territoire sont : Teloché, Moncé-en-Belin, Saint-Ouen-en-Belin, Saint-Biez-en-Belin, Saint-Gervais-en-Belin, Laigné-en-Belin, Marigné-Laillé et Ecommoy.

 

La Communauté de communes de l’Orée de Bercé-Belinois fait partie d’autres EPCI, 

avec d’autres communautés de communes. 

Ce sont des syndicats qui gèrent des compétences particulières.

L’Orée de Bercé-Belinois adhère par exemple au SMiDEN (Syndicat Mixte pour le Développement  Numérique), 

avec la Communauté de communes du Sud-Est du Pays Manceau et la commune de Ruaudin.

Ce syndicat, entre autres, propose aux habitants un accès et des initiations aux nouvelles technologies.

 Situé entre l'agglomération mancelle et la Vallée du Loir (Écommoy, 

le chef-lieu de canton, étant à 21 km du Mans et à 19 km de Château-du-Loir),

le territoire de la communauté de communes est bordé au sud-est par la forêt de Bercé et délimité à l'ouest par l'axe Le Mans-Le Lude (D 307).

La RN 138 (Le Mans-Tours), la RN 23 (Le Mans-Angers) 

et la D 307 constituent les principaux axes routiers.

L’ouverture de l’A28 constitue une opportunité réelle de développement, 

plaçant notre territoire à moins de 2 heures de Paris de Rennes  et de Rouen,

entre les agglomérations d’Angers, de Tours et de Laval.